Questions fréquentes
Vous êtes ici : Accueil >Espace volontaires>Questions fréquentes


Est-on rémunéré lorsque nous partons en mission?
Non. Au contraire, l'association demande une participation financière.

Pourquoi payer pour partir et à quoi sert la participation?
Addam ne touche aucune subvention. Ce sont donc les volontaires qui nous aident financièrement dans nos projets.
La participation comprend: vos frais de vie (hébergement, transports, nourriture), la rémunération des intervenants, et le fonctionnement de l'association. Les bénéfices sont affectés à nos projets.
En dehors de vos frais personnels, vous n’avez rien à payer sur place.

Puis-je déduire la participation de mes impôts?
OUI. 66% du montant de la participation sont déductibles de vos impôts dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
Ainsi, par exemple : Un don de 500 € ne vous revient qu’à 170 € après déduction fiscale.

Et le billet d'avion?
Il est à la charge des volontaires mais déductible des impôts aussi.

Les prix sont-ils négociables?
Non, mais la participation est dégressive à partir du deuxième mois.

Quelles sont les dates de départ ?
Les missions sont permanentes. Vous choisissez vos dates de départ sachant qu'il y a deux périodes bien distinctes: les vacances scolaires et le reste du temps ou il y a classe.

Combien de temps faut-il partir?
Nous recommandons de partir au minimum 15 jours et de garder un peu de temps pour faire du tourisme.
Pour les missions de Majunga et Mampikony, il est préférable de prévoir 3 semaines.

Peut-on partir quand on se souhaite?
Oui. Vous pouvez arriver et partir les jours qui vous arrangent.

Quelle langue parle t-on à Madagascar?
Le malgache et le français théoriquement. Les Malgaches comprennent le français mais tous ne le parlent pas.Les représentants de
l'association parlent couramment français.

Quel est l’âge minimum
L’âge minimum pour partir en mission est de 18 ans.

Faut-il une formation ou une qualification particulière ?
Non. Aucune qualification particulière n’est nécessaire. Il vous suffit d'être enthousiaste, autonome et pas trop difficile sur les conditions de vie

Comment se déroule la mission concrètement?
Dès votre arrivée à l'aéroport, vous êtes pris en charge par un représentant de l'association.
Ce dernier vous conduira sur le lieu de la mission si celle-ci se déroule à Antananarivo ou vous conduira à la station de taxis-brousse
(le lendemain de votre arrivée) pour un départ vers Majunga ,Ampefy ou Mampikony
Vous ne serez jamais seul(e) dans vos activités. Seule exception le trajet en taxi-brousse.

Electricité, Internet, téléphone
Sur tous les lieux de mission il y a l'électricité. Mêmes prises de courant qu'en France.
Il y a des cyber cafés partout sauf à Mampikony et Ampefy ou vous utiliserez l'ordinateur de nos correspondants.
Réseau partout mais attention à la facture de téléphone

Peut-on partir à plusieurs?
Bien sûr, il y a du travail pour tout le monde

Quels sont les horaires de travail?
L'essentiel de votre activité sera concentré le matin. Attention...les Malgaches se lèvent très tôt et se couchent tôt. A 18h il fait nuit.

Conditions de vie
L'association veille au confort des volontaires et tous les lieux d'hébergement disposent de toilettes et d'une douche, mais il ne faut pas espérer avoir systématiquement de l'eau chaude. Vous êtes à Madagascar!!!

Y a t-il des bêtes féroces à Madagascar

Attendez vous à vivre avec quelques des des dans les arbres et quelques scolopendres à Mampikony

 


Hygiène et sécurité
Il n'y a aucun problème de sécurité à Madagascar à condition de respecter certaines règles évidentes de prudence (valables dans tous les pays du monde).
Pour l'alimentation, il faut être assez vigilant. Ne jamais boire d'eau du robinet et éviter de manger n'importe ou, même si cela paraît
appétissant

Vaccins, médicaments à emporter, paludisme
Avant de partir, consultez votre médecin qui vous prescrira des médicaments. L'association vous fournira aussi une liste de médicaments qui peuvent se révéler très utiles
A quoi s'attendre? Tourista et rhume
A Majunga et Mampikony, traitement antipaludéen obligatoire. A Antananarivo, en discuter avec votre médecin

Est-ce je peux parler à quelqu’un qui est déjà parti ?
Oui et nous vous encourageons à le faire. Nous pouvons vous mettre en relation avec d'anciens volontaires qui se feront un plaisir de
partager leur expérience